Vers page d'accueil Vers navigation principale Vers contenu principal Vers formulaire de contact Vers formulaire de recherche
energienucleaire.ch
Case postale
4601 Olten, CH
+41 62 205 20 10,
info@swissnuclear.ch

La recherche nucléaire à l'Institut Paul-Scherrer (PSI)

Les chercheurs qui travaillent dans les domaines de l’énergie nucléaire et de la sûreté nucléaire de l'Institut Paul Scherrer (PSI) apportent des contributions précieuses à la sécurité des réacteurs, à la thermohydraulique, à la gestion des déchets, au comportement des matériaux et aux analyses des systèmes énergétiques, souvent dans le cadre de projets de recherche internationaux. Pour ce faire, ils exploitent le Laboratoire chaud, une installation de recherche complexe qui permet de manipuler des échantillons de matériaux et composants hautement radioactifs à des fins de recherche sur les matériaux, de détermination des causes des dommages et de conditionnement, au sens large. Le Laboratoire chaud est la seule installation de ce type en Suisse à être placée sous la surveillance de l’IFSN, en tant qu’installation nucléaire.

PSI Luftaufnahme

Le laboratoire d’analyses des systèmes énergétiques du PSI réalise des études novatrices consacrées à l'approche globale des systèmes énergétiques. L'institut présente les principaux résultats dans sa publication «Le Point sur l'Energie».

Le domaine de la recherche consacré à l’énergie nucléaire et à la sûreté du PSI a exploité avec succès durant plus de 40 ans le réacteur de recherche Proteus. Celui-ci a servi de référence à différentes études et concepts de réacteur. Il était utilisé avant tout pour l'étude des assemblages combustibles destinés aux réacteurs à eau légère. L’objectif était alors d'améliorer encore la sûreté ainsi que l’utilisation économique des combustibles. Le réacteur a été mis hors service en 2011, et la décision a été prise de le désaffecter.

Un autre projet de l'Institut Paul-Scherrer porte sur le démantèlement – conforme aux exigences de la protection de l'environnement - du réacteur de recherche désaffecté «Diorit», conçu dans les années cinquante pour fonctionner à l'uranium naturel. La quantité de déchets radioactifs devra, en l'occurrence, être limitée autant que possible.

Médecine nucléaire, systèmes énergétiques, énergie nucléaire et sûreté ne sont que quelques facettes de la vaste gamme de recherches menées par cet institut de renommée internationale. Le PSI abrite par ailleurs le centre de sciences radiopharmaceutiques (Zentrum für radiopharmazeutische Wissenschaft).