WANO – World Association of Nuclear Operators

Remettre en question et améliorer en permanence sa culture en matière de sûreté, se mesurer à ce qu'il existe de mieux dans la branche : la collaboration et les échanges internationaux au sein de la branche de l'énergie atomique permettent à chaque centrale nucléaire de relever la barre de sa sûreté. Car il faut éviter à jamais qu'un accident comme celui de Chernobyl, survenu en 1986, ne se reproduise. Cette conviction a conduit à la création de la WANO en 1989. Toutes les sociétés exploitantes de centrales nucléaires dans le monde en sont membres aujourd'hui.

La création de la WANO découle en effet directement de la tragédie de Chernobyl ; ajoutée à un série de fautes majeures commises par le personnel d'exploitation, la conception inacceptable du noyau du réacteur de la centrale avait alors conduit à l'accident nucléaire le plus grave de tous les temps.
 
Depuis 1989, la WANO s'attache à garantir l'exploitation responsable et sûre des centrales nucléaires dans le monde et à promouvoir l'amélioration constante de leur fonctionnement. Elle procède à cette fin à des contrôles de sûreté réguliers dans les installations.
 
C'est avec une équipe d'experts chevronnés de ses entreprises membres que la  WANO effectue des contrôles minutieux dans des centrales nucléaires qu'elle sélectionne (évaluation par des pairs ; Peer Reviews). Chaque membre est tenu de procéder chez lui à une telle évaluation et à fournir lui-même les experts. Ces contrôles s'appuient sur le code international de bonnes pratiques («best practice»). Les points faibles des processus d'exploitation sont impitoyablement dénoncés. Une fois l'évaluation terminée, l'équipe WANO donne des recommandations pour des améliorations potentielles et intègre les processus particulièrement bien notés au code de bonnes pratiques. Les Peer Reviews se déroulent sans la participation des autorités, ce qui instaure un climat d'ouverture pour les échanges d'opinion. Les résultats ne sont pas publiés et restent en possession de l'installation évaluée et de la  WANO. Les sociétés exploitantes des centrales nucléaires suisses ont déjà toutes connu une évaluation par des pairs.
 
En plus des Peer Reviews, la WANO propose des formations continues ainsi que des programmes intensifs d'échange d'expérience et de savoir-faire. Le président de la WANO est élu par les membres pour un mandat de deux ans. Oliver Kingsley assure actuellement la présidence de l'association qui dispose de bureaux à Atlanta, Moscou, Paris, Tokyo et Londres.
 
Pour d'autres informations concernant la WANO, cliquez ici.