La centrale nucléaire de Leibstadt



Pour visualiser cette vidéo, vous avez besoin du Adobe Flash Player
dès la version 8 et vous devez avoir activé le Javascript dans votre browser.
Cliquez sur l'image ci-dessous pour installer le player.

Télécharger Flash Player

C'est en 1984 que la plus grande centrale nucléaire de notre pays a été mise en service industriel. Elle approvisionne chaque jour plus d'un million de personnes en électricité exempte de CO2.

La Suisse, aux alentours de 1960: les entreprises suisses d'électricité admettent que la force hydraulique ne suffit plus à produire à elle seule les quantités de courant nécessaires pour un approvisionnement sûr de notre pays. Les premiers signes d'une pénurie sont là. Les producteurs suisses d'électricité de l'époque ont l'intention de miser sur les centrales au pétrole.

Mais il y a revirement de la situation. «Le moment est venu d'étudier sérieusement et sans tarder si on ne devrait pas s'orienter immédiatement vers la construction et la mise en service de centrales nucléaires, sans passer d'abord par l'étape intermédiaire des centrales thermiques conventionnelles.» C'est ce que le Conseil fédéral écrit dans son rapport de gestion de 1963. Le conseiller fédéral socialiste Willy Spühler est alors le plus ardent défenseur de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire en Suisse. Protection de l'environnement et indépendance énergétique sous-tendent tous les débats.

Notre pays met effectivement le cap sur l'énergie nucléaire

Trois centrales de taille modeste sont construites à la fin des années soixante : Beznau 1, Beznau 2 et Mühleberg. La crise de 1973  jette un éclairage brutal sur notre très grande dépendance du pétrole, renforçant par là notre volonté de produire de l'électricité nucléaire. Des centrales plus puissantes sont dès lors mises en chantier. En 1979, la centrale nucléaire de Gösgen – la première du palier de 1000 MW – est couplée au réseau, suivie de Leibstadt en 1984. D'un point de vue actuel, cette décision des années soixante témoigne d'un esprit visionnaire : le mix énergétique de notre pays – énergie hydroélectrique et énergie nucléaire – est exempt de CO2 , ce qui suscite l'envie de bon nombre de pays.

Leibstadt: en bref

Mise en service industriel le 15 décembre 1984, la centrale nucléaire de Leibstadt (1190 MW) a son site sur la rive suisse du Haut-Rhin, non loin de l'embouchure de l'Aar, dans la région de Coblence (Suisse) et de Waldshut (Allemagne). Après Beznau 1, Beznau 2, Mühleberg et Gösgen, Leibstadt est la cinquième et la plus grande centrale nucléaire de la Suisse.

Toutes les parties de l'installation sont regroupées dans une zone surveillée unique. Bâtiment du réacteur, salle des machines et station transformatrice sont alignés sur un seul axe, les bâtiments annexes étant pour la plupart implantés à gauche et à droite de cet alignement. Pour éviter une impression optique trop pesante de l'ensemble, les bâtiments ont été construits à 8 mètres en dessous du niveau du sol - 15 mètres pour la tour de refroidissement, haute de 144 mètres. Exception faite de celle-ci, l'aspect de la centrale de Leibstadt est comparable à celui d'autres installations industrielles importantes.

1978: la centrale nucléaire de Leibstadt en chantier sur la rive suisse du Haut-Rhin, près de Coblence. (Photo: centrale de Leibstadt)

Pourquoi la centrale s'est dotée d'une tour de refroidissement

La phase de projet de 1971 interdit le refroidissement de la turbine à vapeur avec les eaux du Rhin. A cette époque-là, les eaux usées produites par l'industrie et les ménages viennent, le plus souvent, se jeter dans les rivières sans avoir été traitées, et seules quelques rares communes disposent de stations d'épuration. Fleuves et rivières sont donc fortement contaminés au début des années septante; refroidir la turbine à vapeur avec les eaux du fleuve ferait augmenter la température de l'eau et, par là, son taux de pollution. Il faut donc trouver une autre solution: la tour de refroidissement fournit la réponse.

Les cours d'eau de notre pays sont entre-temps redevenus si propres que le refroidissement direct de la turbine à vapeur avec les eaux du fleuve serait théoriquement possible.

Leibstadt: chiffres et faits

En service depuis 1984
Type de réacteur: réacteur à eau bouillante
Puissance: 1275 MW bruts, 1220 MW nets
Augmentations de puissance: 1998, 106%; 1999, 109%; 2000, 112%; 2001: 114,7%
Production totale nette d'électricité depuis sa mise en service: 238'041'795 MWh (état: fin décembre 2013)

Propriétaires et exploitants de la centrale nucléaire de Leibstadt

27,4% Alpiq SA
22,8% Axpo Power SA          
16,3% Axpo Trading SA
13,6% Forces Motrices de la Suisse Centrale (CKW)
  9,5% BKW SA
  5,4% AEW Energie AG
      5% Alpiq Suisse SA

Société exploitante: Kernkraftwerk Leibstadt AG
Direction générale: Axpo SA

Visite de la centrale

Allez voir le centre d'information de la centrale de Leibstadt: trois étages de modèles interactifs impressionnants entraînent un public de tout âge dans le monde fascinant de l'électricité. L'exposition est ouverte du lundi au samedi, de 9 h à 17 h et le dimanche, de 13 h à 17 h. L'entrée est gratuite.

Visites de la centrale: à partir de groupes de 4 personnes et sur inscription préalable seulement, par courriel, à besucher@kkl.ch La visite est gratuite et dure 2  heures et demie. Le circuit guidé comprend l'exposition au pavillon d'information, un aperçu du simulateur au sous-sol, une visite de la salle de commande, de la tour de refroidissement et de la salle qui abrite les pompes du circuit de refroidissement principal.