Agence internationale de l'énergie atomique de l'ONU

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a son siège principal à Vienne. Elle gère des bureaux à Genève, New York, Toronto et Tokyo.

L'atome pour la paix… Fondée en 1957 en tant qu'agence autonome de l'ONU, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'engage en faveur de l'utilisation sûre et pacifique de l'énergie nucléaire. Elle est la principale organisation internationale indépendante visant à promouvoir la sûreté de l'énergie nucléaire.

Créée en 1957 comme autorité de l'ONU, cette organisation qui siège à Vienne compte aujourd'hui 143 Etats-membres. Elle coordonne la sûreté nucléaire dans le monde, offre son soutien lors de l'élaboration de lois et d'accords, encourage les échanges d'information, développe des normes de sûreté uniformes et fournit des experts chargés de contrôler la sûreté d'exploitation de centrales nucléaires. L'AIEA a par ailleurs mis au point toute une série de normes en matière de radioprotection, de transport de substances radioactives et d'évacuation de déchets radioactifs. Pour ce faire, l'organisation collabore étroitement avec des institutions nationales et internationales, notamment avec l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), fondée en 1958.
 
L'AIEA a son siège principal à Vienne. Elle gère des bureaux régionaux à Genève, New York, Toronto et Tokyo. L'organisation exploite ou soutient des centres de recherche et des laboratoires scientifiques à Vienne et à Seibersdorf (Autriche), à Monaco et à Trieste (Italie).

L'échelle INES de l'AIEA
L'échelle internationale des événements nucléaires (INES ; International Nuclear Event Scale) de l'AIEA est utilisée partout dans le monde ; elle comprend sept niveaux (cf. schéma).

Les événements y sont hiérarchisés de 0 à 7 : plus le niveau est élevé, plus l'incident est grave. Le niveau 1 se rapporte à des anomalies par rapport au fonctionnement normal ; elles n'exigent aucune intervention des dispositifs de sûreté mais traduisent certaines lacunes en matière de sûreté. Le niveau 7 qualifie un accident majeur avec des conséquences graves pour la santé et l'environnement. Les autorités de surveillance nationales veillent en permanence au fonctionnement irréprochable des installations nucléaires. Même les écarts qui sont classés en dessous de l'échelle INES et n'ont aucune importance du point de vue de la sûreté (désignés parfois par INES 0) doivent être déclarés. 
 
Pour d'autres informations concernant l'AIEA, cliquez ici.